Bilan Faim 2018 – Moisson Beauce

Nouvelles

Bilan Faim 2018
Nouvelles

Bilan Faim 2018

Plus de 13 354 personnes reçoivent de l’aide alimentaire chaque mois dans les régions de la Chaudière-Appalaches et du Granit.

Ville de Saint-Georges, le jeudi 7 février 2019 – À l’occasion de la publication du Bilan-Faim 2018, Moisson Beauce souhaite brosser le portrait de la faim en dévoilant ses propres données concernant son territoire. Au Québec, en plus des 100 000 personnes supplémentaires faisant appel mensuellement aux BAQ, ces données sonnent non seulement le cri d’alarme des besoins toujours grandissants de la population, mais dressent aussi un portrait inquiétant de notre société en situation de plein emploi.

En bref, dans la région de la Chaudière-Appalaches et du Granit

  • Chaque mois, Moisson Beauce répond à 660 demandes d’aide alimentaire d’urgence.
  • Chaque mois, Moisson Beauce dessert 13 354 personnes, soit 2 099 personnes de plus par mois qu’en 2017.
  • Sur l’ensemble de ces demandes, 34% sont pour des enfants.

Les personnes vivant seules représentent la moitié des demandes

Parmi les demandes d’aide alimentaire d’urgence, 59,6% d’entre elles sont attribuables aux ménages de personnes seules. Sachant qu’au Québec ces ménages représentent 33,3% de la population*, ce déséquilibre démontre que de plus en plus de personnes seules vivent dans une situation de vulnérabilité alimentaire.

Une augmentation des repas distribués aux enfants

La demande de repas distribués aux enfants a bondi dans les cinq dernières années. Une augmentation de 65% entre 2013 et 2018 est attribuable seulement à cette portion des demandeurs. Dans la dernière année seulement, cette augmentation a atteint 33%, une situation déplorable pour notre territoire.

Citations

« On dit qu’il faut tout un village pour élever un enfant, mais ce village doit aussi cultiver la dignité et la solidarité. Si en tant que nation dite riche, nous ne pouvons nous préoccuper de ce que mangera notre voisin, c’est que nous avons perdu le sens de ce qu’est une communauté. Les Banques alimentaires du Québec ont vraiment du cœur au ventre et nous avons le devoir de contribuer au bien-être de chacun, car nul ne sait si demain ce sera nous qui aurons besoin d’aide alimentaire. »

Boucar Diouf, porte-parole des Banques alimentaires du Québec

« Le rôle essentiel des Moissons demeure une évidence avec les données du Bilan-Faim 2018 : la demande est toujours à la hausse. Nous avons la responsabilité collective d’assurer la sécurité alimentaire sur tout le territoire de la Chaudière-Appalaches et du Granit. Or, actuellement, les ressources ne suffisent pas. Nos services sont vitaux et doivent être reconnus comme essentiels à l’autonomisation des personnes fragilisées. »

Nicole Jacques, directrice générale de Moisson Beauce

25 ans de bonheur à donner

Moisson Beauce, au cœur d’un réseau de partage, pour les gens d’ici depuis 25 ans.

* https://www12.statcan.gc.ca/census-recensement/2016/rt-td/fam-fra.cfm?GEOCODE=24#kiic